Métamorphose en bord de ciel ~ Mathias Malzieu

Métamorphose en bord de cielRésumé :

Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques lui valent des jours heureux. Jusqu’à ce qu’un médecin le soignant pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable.Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle « la Betterave ». Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de dévorer les nuages rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. » Dans la tradition de ces contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour.

Mon avis :

Découverte et premier contact avec Mathias Malzieu.

Certes, il est avant tout connu pour sa « Mécanique du coeur » mais le hasard a fait que celui-ci se trouvait dans ma PAL et il tombait à point nommé. Cette métaphore d’une métamorphose me parle particulièrement en cette période de ma vie privée et en prime, cette lecture m’a permis de renouer avec la lecture en générale.

On est plongé dans un monde plutôt onirique, poétique voire étrange, et moi qui ne suis pas trop adepte de ce genre d’univers, je me suis, pour une fois, laissée emporter. Malgré la maladie, le personnage principal ne se laisse pas démonter et garde espoir en ses rêves.

En tous cas, cela m’a donné envie de découvrir un peu plus cet auteur, délaissé jusqu’à présent. Nous allons remédier à cela.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Et je danse, aussi ~ Jean-Claude Mourlevat & Anne-Laure Bondoux

et-je-danse-aussiRésumé :

La vie nous rattrape souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Pour Pierre-Marie, romancier à succès (mais qui n’écrit plus), la surprise arrive par la poste, sous la forme d’un mystérieux paquet expédié par une lectrice. Mais pas n’importe quelle lectrice ! Adeline Parmelan, « grande, grosse, brune », pourrait devenir son cauchemar… Au lieu de quoi, ils deviennent peu à peu indispensables l’un à l’autre. Jusqu’au moment où le paquet révèlera son contenu, et ses secrets… Ce livre va vous donner envie de chanter, d’écrire des mails à vos amis, de boire du schnaps et des tisanes, de faire le ménage dans votre vie, de pleurer, de rire, de croire aux fantômes, d’écouter le Jeu des Mille Euros, de courir après des poussins perdus, de pédaler en bord de mer ou de refaire votre terrasse. Ce livre va vous donner envie d’aimer. Et de danser, aussi !

Mon avis :

Et véritable coup de coeur grâce au challenge « Un mot, des titres » !!!

Je connaissais de nom et de réputation les deux auteurs jeunesse… Mais attention, ici, on n’est pas réellement dans un roman pour la jeunesse, on parle de thèmes d’adultes, parfois délicats (pas que ça ne soit pas compréhensible pour les jeunes mais ils pourraient ne pas se sentir concernés).

J’ai été très agréablement surprise, j’aime bien le roman épistolaire même si parfois, cela rend la compréhension plus complexe. Ici, ce n’est absolument pas le cas, cela donne un récit très vivant qui nous fait passer du rire aux larmes, et il ne s’agit pas d’un simple échange de mails entre deux personnages, mais de plusieurs échanges croisés, donnant parfois des « dialogues » très cocasses.

Bref, une petite perle de bonne humeur, d’émotion et de tendresse. Il fait partie de ces bons livres dont on est pressé de tourner les pages et à la fois, on a envie de se retenir pour faire durer le plaisir… à savourer !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

L’instant présent ~ Guillaume Musso

linstant-presentRésumé :

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.

Il passe sa vie à la chercher…

… elle passe la sienne à l’attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :

 » Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… « 

Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Mon avis :

Guillaume Musso renoue avec le fantastique avec ce roman, pour mon plus grand bonheur.

On plonge directement dans le vif du sujet, littéralement happé par l’histoire. Les personnages sont attachants et très humains, avec leurs forces et leurs faiblesses.

Et on retrouve la patte de Guillaume Musso : une fin complètement surprenante et inattendue.

Un régal pour passer un agréable moment lecture et détente !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Les regards des autres ~ Ahmed Kalouaz

les-regards-des-autresRésumé :

Au collège, Laure est la cible d’une bande de filles qui lui font vivre un enfer. Alors, elle rase les murs, encaisse en silence, sèche les cours, craint le pire même quand il ne se passe rien. Un jour, pourtant, il lui faudra dénoncer ses bourreaux pour se sauver. Les regards des autres est un roman fort et émouvant sur le harcèlement. Au travers du portrait de Laure, on comprend ce que vivent ses victimes, pourquoi elles se taisent, et comment réagir.

Mon avis :

Ce roman traite superbement d’un thème difficile, le harcèlement scolaire.

Le roman est assez court pour ne pas décourager les ados qui n’aimerait pas lire. On ressent et on cerne bien l’évolution psychologique des personnages. De plus, il permet de donner indirectement des conseils qui pourraient être utiles pour les jeunes témoins ou victimes de telles situations.

À conseiller vivement pour nos ados !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La cité des filles-choisies – Elise Fontenaille-N’Diaye

la-cite-des-filles-choisiesRésumé :

« Je m’appelle Nina, mon nom veut dire « la flamme » en quechua. J’ai grandi dans les royaumes du Nord, au bord d’un torrent entouré de montagnes bleues, bien loin de Cuzco, la capitale de l’Empire. Un matin, ce que mon père redoutait tant advint : nous reçûmes la visite d’un envoyé de l’Inca, un de ceux dont le rôle était de recruter les jeunes filles-choisies à travers l’Empire, et de les faire venir à Cuzco. »

Voici l’histoire merveilleuse et terrible de Nina, une jeune fille noble du dernier Empire des Incas, que ses talents destinaient au plus grand des destins …

Mon avis :

Un très chouette découverte de la civilisation des Incas, complètement inconnue pour ma part, grâce à une auteur que je commence à apprécier de plus en plus pour ces romans fortement documentés et qui traite presque toujours d’une thématique qui a réellement existée. Un excellent moyen pour aborder l’Histoire sans en avoir l’air.

L’écriture est très fluide et très agréable, on voyage dans l’espace et dans le temps à travers le récit et le destin tragique de la petite Nina.

Ça m’a permis de renouer un peu avec la lecture, un peu dur dur de me plonger dans un gros bouquin ces temps-ci.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Bilan 2016

Mieux vaut tard jamais … Mais comme l’adage le dit :

on a jusque fin janvier nos voeux.

Donc avant tout : je vous souhaite à tou(te)s une excellente

année 2017 littéraire et livresque !

MERCI aux 52 abonnés qui me suivent !

Si vous avez des remarques, souhaits, commentaires : profitez-en, je tâcherai d’y répondre du mieux possible !

Résolution 2017 pour moi : être plus présente sur ce blog et plus assidue dans mes lectures que j’ai un peu délaissée ces derniers temps même si j’ai un score plutôt honorable pour l’année dernière.

Voici le petit bilan  en quelques chiffres :

Un total de 56 livres, soit 11 365 pages

Ce qui donne une moyenne de 1,07 livres/semaine, 218,55 pages/semaine et 31,13 pages/jour !

Quant à la répartition par genres, cela fait :

  • 23 romans adultes
  • 13 albums jeunesse
  • 11 romans jeunesse
  • 5 témoignages
  • 2 BD jeunesse
  • 1 manga
  • 1 recueil de nouvelles

Cela représente 51 auteurs de 9 nationalités réparties comme ceci :

  • 32 français
  • 8 japonais
  • 5 américains
  • 4 anglais
  • 3 belges
  • 1 allemand
  • 1 canadien
  • 1 irlandais
  • 1 italien

Mon top 5 pour 2016 :

  1. Les délices de Tokyo ~ Durian Sukegawa (pour le voyage qu’il nous offre au Japon et la saveur des dorayaki)
  2. Monsieur Origami ~ Jean-Marc Ceci (pour la poésie de son écriture façon haïku)
  3. On regrettera plus tard ~ Agnès Ledig (pour son histoire d’amour)
  4. Noël en décembre ~ Bernard Tirtiaux (pour sa fresque à travers le siècle)
  5. Le Livre sans image ~ B. J. Novak (pour son humour !)

the_tree_of_books_by_vladstudio

Pix by Vladstudio

 

Monsieur Origami ~ Jean-Marc Ceci

Monsieur OrigamiRésumé :

À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures du temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre. Ce roman, d’un dépouillement extrême, allie profondeur et légèreté, philosophie et silence. Il fait voir ce qui n’est pas montré, entendre ce qui n’est pas prononcé. D’une précision documentaire parfaite, il a l’intensité d’un conte, la beauté d’un origami.

Mon avis :

Un superbe roman, très court certes mais très poétique.

Les résumés sont très courts, et font pensé au style des haïkus japonais, nous immergeant complètement dans l’atmosphère japonaise. En prime, on aborde l’art de la fabrication du papier japonais, un vrai régal quand on est amateur de livres, papier et calligraphie comme moi.

Un vértiable moment de poésie et d’ambiance zen, typiquement japonais.

Un auteur à surveiller puisqu’il s’agit ici de son premier roman.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Previous Older Entries