Satanés lapins ! ~ Ciara Flood

satanes-lapinsRésumé :

Monsieur Ours aime sa tranquillité. Lorsqu’une famille de lapins s’installe près de chez lui, il décide de les effrayer. Mais bientôt, la solitude lui pèse. Un album sur la relation aux autres, l’amitié et la solidarité.

Mon avis :

Toute petite histoire, tout en simplicité mais où l’illustration prend toute la place et apporte beaucoup de couleurs et de douceur.

Petit plus : regardez bien les illustrations, l’illustrateur les a particulièrement soignés jusque dans leurs moindres détails.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le coma des mortels ~ Maxime Chattam

le-coma-des-mortelsRésumé :

« Qui est Pierre ?
Et d’ailleurs se nomme-t-il vraiment Pierre ?
Un rêveur ?
Un affabulateur ?
Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle. »

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… Un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.

Mon avis :

J’aime généralement beaucoup M. Chattam, même si j’ai un peu laissé de côté ses romans policiers devenus bien trop sanglant pour moi.

Je me suis laissée tenter pour celui-ci qui se proclamait très différent. Et en effet, déjà, il est écrit en « je », ce qui n’est pas dans les habitudes de l’auteur et il joue habilement à semer le doute entre son identité d’écrivain et son personnage.

La chute est également inattendue et j’aime beaucoup le fait qu’il joue justement sur l’écriture et qu’à la lecture de la dernière page, on se surprend à revenir en arrière pour vérifier certains points.

Ce n’est pas mon préféré mais j’admire l’exercice de style et on se laisse porter pour voir où ce côté un peu délirant auquel on n’est peu habitué avec Maxime Chattam.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Sur mes quatre jambes ~ Bernard Sachsé

sur-mes-quatre-jambesRésumé :

Bernard Sachsé a une passion: il aime les chevaux depuis qu’il est gamin. Il a la chance d’en faire son métier et devient cavalier cascadeur. Il enchaîne films et spectacles jusqu’à l’âge de 30 ans, jusqu’à ce qu’une cascade malheureuse le cloue dans un fauteuil roulant. Fini les chevaux et l’équitation ? Ce serait mal le connaître. Il décide – juste – de tout reprendre à zéro.

Mon avis :

On découvre le parcours assez atypique de ce cascadeur à la carrière brisée mais qui se relèvera. Un parcours du combattant qu’il relève comme un simple obstacle supplémentaire et qui, surtout, ne le fait pas abandonner les chevaux, parfois au détriment de ses proches qui s’inquiètent.

On aborde aussi pas mal le dressage, domaine qui ne m’est pas particulièrement hyper familier mais, globalement, son discours me parlais. A priori, un livre plutôt dédié aux connaisseurs, (même petite connaissance) mais je pense que ceux qui n’ont aucune affinité avec le sujet risquent d’être assez vite perdu, mais difficile dans mon cas de me rendre réellement compte.

À lire pour tous les amoureux des chevaux, il a également collaboré au film « Danse avec lui« .

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Vous n’aurez pas ma haine ~ Antoine Leiris

vous-naurez-pas-ma-haineRésumé :

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre dernier assassinée au Bataclan. Alors que le pays était endeuillé, à la recherche de mots pour dire l’horreur, il publiait sur les réseaux sociaux une lettre destinée aux terroristes intitulée Vous n’aurez pas ma haine. Dans celle-ci, il promettait à ces « âmes mortes » de ne pas leur accorder sa haine ni celle de leur fils de dix-sept mois, Melvil. Son message fait le tour du monde. Accablé par la perte, Antoine Leiris, journaliste de 34 ans, n’a qu’une arme : sa plume. L’horreur, le manque et le deuil ont bouleversé sa vie. Mais, à l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre, il nous dit que malgré tout, la vie doit continuer. C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre dans ce témoignage poignant.

Mon avis :

Un poignant témoignage lu dans le cadre du challenge « Un mot, des titres », avec le mot « vous ».

Le sujet est tristement d’actualité et ce témoignage fait du bien à lire, on suit un père qui tente simplement de continuer la vie après cette tragédie, pour son fils, il va tenter de continuer « comme avant », pour son fils, ou presque grâce à son fils. En effet, on sent qu’il est en mode « automatique » et qu’il se laisse porter par la vie qui reprend quoiqu’il arrive.

L’écriture est simple, directe et parfois un peu brouillonne, l’auteur écrit à vif et ça s’en ressens mais le but n’est pas de faire un exercice de style.

Un récit très touchant et on ne peut s’empêcher de se mettre à sa place !

Un mot, des titres

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La vie en Rosalie ~ Olivier Barreau

la-vie-en-rosalieRésumé :

Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n’est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n’est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d’illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l’ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l’histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d’abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais. Comme dans les précédents Barreau, le destin se nourrit de coïncidences, de hasards et l’amour savamment contrarié doit triompher de malentendus et quiproquos. Régal de suspense et d’émotion, La Vie en Rosalie est une histoire mutine dont le charme délicatement anachronique est une incitation à prendre son temps et savourer les petits riens de la vie.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce petit roman sympathique qui se passe au coeur de Paris. On se plonge dans le quotidien de Rosalie qui tient une librairie-papeterie.

L’histoire est intrigante et mignonne, les différents personnages ont leur petite part de mystère et de secrets ce qui rend certains détails inattendus. Et puis, ça parle d’album jeunesse, et quand on est amoureux des livres, et qui plus est des livres jeunesse aux belles illustrations, on ne peut qu’aimer et on se surprendrait presque à chercher en librairie « Le tigre bleu« .

Un beau petit récit romantique, idéal pour les vacances ou simplement à lire « sans prise de tête ».

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Les délices de Tokyo ~ Durian Sukegawa

les-delices-de-tokyoRésumé :

Pour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d’embaucher Tokue experte dans la fabrication de an, galette à base de haricots rouges. Mais la rumeur selon laquelle la vieille femme aurait eu la lèpre étant jeune, met la boutique en péril. Sentarô devra agir pour sauver son commerce.

Mon avis :

J’ai beaucoup entendu parlé de ce livre qui a été adapté au cinéma et primé en plus au Festival de Cannes, sans parler du fait que je vais découvrir la culture japonaise en vrai.

Du coup, tous les ingrédients étaient réunis pour me plonger dans ce roman. Ce que j’ai fait avec grand plaisir, l’écriture est très agréable, très poétique. On part à la rencontre de Sentaro et Tokue qui vont apprendre à se connaître et s’apprivoiser. Le changement des personnages est très subtil mais rend très, très bien leur évolution. Et en prime, on découvre l’une des spécialités culinaires peu connue chez nous : les dorayaki, deux sortes de pancakes fourrés à la pâte de haricots. Tokue nous initie également à la préparation de cette pâte, le an, qui ne s’improvise pas.

Bref, un délice pour les lecteurs et pour les gourmands (et si vous avez l’occasion de goûter un dorayaki, malgré une association surprenante pour les Occidentaux que nous sommes, essayer, ça vaut la peine et c’est délicieux !)

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La chambre du lion ~ Adrien Parlange

la-chambre-du-lionRésumé :

Un jour où le Lion n est pas là, un enfant courageux décide de visiter sa chambre. Mais à peine entré, il entend un bruit, croit que le Lion revient et se cache sous le lit.

Mon avis :

Un album surtout interpellant par son illustration qui, sur base de la première, ajoute chaque fois un élément.

En effet, après le petit garçon curieux qui entre dans la chambre du lion, une succession d’autres personnages vont faire pareil et à chaque fois, des bruits vont les inciter à se cacher, jusqu’à ce que … à vous de découvrir la chute.

Un récit répétitif mais sympathique et surtout plein d’imagination : incitez l’enfant à deviner qui va apparaître et/ou quelle sera la cachette !

Un graphisme simple et efficace, bref, à recommander aussi !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Previous Older Entries