Fascination ~ Stephenie Meyer

Résumé :

Bella, seize ans, décide de quitter l’Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s’installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu’elle aime, certaine qu’elle ne s’habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l’anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d’une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d’atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l’Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n’est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Entre fascination et répulsion, amour et mort, un premier roman… fascinant.

 

Mon avis :

Un tout grand merci à Magicluz de m’avoir gentiment prêté ce best-seller.
Une histoire de vampires plutôt originale et avec une histoire d’amour ^^ Tout pour me plaire. Et une spécificité du style de Stephenie Meyer, beaucoup de choses à décoder à travers les dialogues, tantôt sérieux, tantôt ironiques … On aime ou on n’aime pas. Personnellement, j’ai bien aimé cela, cela demande d’être pas mal attentif et on accroche d’autant plus à l’histoire.
Il se lit très vite, on a toujours envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite et même sur la fin, on reste sur notre faim !!!
Vite, vite que je lise le deuxième tome !!!
PS : Pour les intéressés,
le film adapté de ce roman sortira aux alentours de janvier 2009,
la bande annonce est déjà disponible sur Internet
et il a l’air plutôt bien réussi (en tous cas, je l’espère !!!)
 

Après avoir été voir le film,je peux vous dire qu’il est excellent !!!
Personnellement, je l’ai adoré, ils ont bien respecté le livre
(comme il pouvait le faire en l’adaptant, bien sûr)
Les acteurs sont parfaits et jouent merveilleusement bien
et l’ambiance du livre est au rendez-vous
(mais je sais que certains ont été très déçu)
A vous de voir !

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯¯

 

 

Le reste de la journée se déroula sur le même mode. Quand il m’accompagna en anglais, me retrouva après l’espagnol, et pendant le déjeuner, il m’interrogea sans fin sur le moindre détail de mon insignifiante existence. Les films que j’aimais, ceux que je détestais, les rares endroits où j’étais allée et les nombreux autres que j’avais envie de visiter, et les livres, les livres inlassablement.

Extrait page 250

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :