Je voulais juste rentrer chez moi ~ Patrick Dils

Résumé :

Avril 2002. Après quinze ans de détention, Patrick Dils sort innocenté de prison. Il est alors âgé de 31 ans.

Condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir avoué le meurtre de deux enfants, il n’a cessé de clamer son innocence. L’adolescent perdu qu’il était lors de son arrestation s’est retrouvé pris dans un engrenage. Des aveux extorqués par la police, des détails omis, un procès mal mené, et il se retrouve confronté à l’horreur de la prison. À une période essentielle pour la construction de sa personnalité, Patrick Dils a dû faire face à la maltraitance et à l’humiliation régissant l’univers carcéral.

Dans ce récit dénonciateur au ton grave et poignant, Patrick Dils raconte sans haine comment il a fait l’objet de ce que son avocat appelle « la plus grave erreur judiciaire du siècle».

 

Mon avis :

Un livre très touchant et une histoire incroyable. Un adolescent « comme tous les autres » se retrouve en prison et 15 ans après il nous raconte son histoire. Le style est simple mais c’est peut-être pour ça que c’est si poignant. Il nous fait découvrir le monde carcéral à sa façon et de son point de vue d’ado parmi des criminels. Un beau combat qui n’aurait pas dû arriver et qui nous rappelle que notre système est loin d’être parfait (même si ce n’est pas le pire mais ça, … c’est un autre débat que je ne lancerai pas ^^).
Si vous aimez les histoires réelles et témoignages en tous genres, il est à lire !!!!

 

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯¯

 

J’ai dit que j’étais innocent mais, c’est vrai, je ne l’ai pas hurlé. Je suis incapable de me défendre. C’est pour des gens comme moi, aussi, qu’il existe des avocats. Pour prendre la parole à la place de ceux qui ne savent pas le faire. Bien sûr, j’aurais dû m’exprimer. Bien sûr, j’aurais dû clamer qu’on risquait de commettre une erre en m’emprisonnant et, de ce fait, de laisser libre un assassin particulièrement dangereux. Mais mon éducation m’interdit de faire ça. Ma pudeur m’en empêche. Ma timidité me noue la gorge…

Extrait page 91

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :