La fille de papier ~ Guillaume Musso

Résumé :

« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
— D’où sortez-vous ?
— Je suis tombée.
— Tombée d’où ?
— Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans.
Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant…
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel…

Une comédie vive et piquante
Un suspense romantique et fantastique
Quand la vie ne tient plus qu’à un livre !


Mon avis :

Une très chouette histoire, on se demande sans cesse comment ça se terminera, que deviendront les différents personnages. Malheureusement, j’ai été un peu déçue par la fin qui manque de ce petit truc surréaliste qui caractérise tant Guillaume Musso.
Je me demande toutefois, dans quelle mesure Musso s’est inspiré de son propre travail d’écrivain, s’il ressemble à ce Tom Boyd. J’ai également aimé cette idée de livre voyageur qui parcoure le monde.
Un bon moment de manière générale mais une chute un peu décevante.

 

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯¯

Les amis sont les anges qui nous soulèvent lorsque nos ailes n’arrivent plus à se rappeler comment voler.

Citation anonyme, page 82

 

Le bonheur est une bulle de savon qui change de couleur comme l’iris et qui éclate quand on la touche.

Citation de Balzac, page 153

 

Les fantômes et les démons étaient toujours là, prêts à refaire surface dès qu’ils baissait la garde. Dans sa tête, des images contrastées se superposèrent : celle de cet hôtel de luxe sur celle sordide de la prison. Le paradis des riches et l’enfer des pauvres …

Extrait page 176

 

Je l’ai aimé dès la première minute, pour un tout, pour un rien […] Par la suite, je l’aimé pour ses chacune de ses failles secrètes, pour son mal de vivre, pour ses blessures sous sa cotte de maille.

Extrait page 199

 

Aimer quelqu’un, c’est aussi aimer le bonheur de quelqu’un.

Citation de Françoise Sagan, page 241

 

J’étais dans mon élément : entouré de livres, dans un monde de quiétude et de réflexion.

Extrait page 246

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :