La tombe des lucioles ~ Akiyuki Nosaka

Résumé :

C’est avec ces deux récits admirables et particulièrement bouleversants, couronnés en 1968 par le prix Naoki, l’une des plus hautes distinctions littéraire, que Nosaka conquit la notoriété. Peu de temps auparavant, Mishima avait applaudit à son premier roman, Les pornographes, roman scélérat enjoué comme un ciel de midi au-dessus d’un dépotoir.
La tombe des lucioles, visionnaire et poignant : l’histoire d’un frère et d’une sœur qui s’aiment et vagabondent dans l’enfer des incendies tandis que la guerre fait rage et que la faim tue. Voici une prose étonnante, ample, longue, proustienne dans le sens qu’elle réussit à concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs et dialogues, mais prose très violente, secouée de mots d’argots, d’expressions crues, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelles, d’images quasi insoutenables – prose parcourue d’éclaires. (Diane de Margerie)


Mon avis :

Une lecture un peu mitigée. Tout d’abord concernant la première nouvelle, La tombe des lucioles, je trouve que l’animé est plus touchant que l’écrit. J’ai pas trop aimé le langage un peu argot qui ne cadre pas avec les émotions que j’ai ressenties, peut-être est-ce dû au fait que j’avais vu l’animé et qui, lui, est plus « poétique ». Je trouve également le style un peu abrupte, je sais pas trop expliqué mais en tous cas, je suis assez partagée à la lecture de cette nouvelle.
Concernant la deuxième, Les algues d’Amérique, j’ai eu plus de mal avec l’écriture qui passe du « il » au « je » à tout bout de champ, on s’y perd un peu dans la compréhension du texte. Et enfin, l’histoire est un peu crue sans grand intérêt.
Toutefois, j’ai bien aimé cet aperçu de la seconde guerre mondiale du côté japonais. On est tellement « habitué » à l’Histoire version franco-allemand, qu’on oublie parfois que les Japonais ont aussi été touchés, avec cette différence de culture en plus. Déjà pour nous, Occidentaux, les Américains apportaient des choses nouvelles mais alors pour ces Asiatiques aux moeurs différentes des nôtres, quel choc des cultures !

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. livr0ns-n0us
    Jan 17, 2011 @ 21:34:46

    Qu’est-ce que j’ai pu pleurer devant l’animé… J’ai lu ensuite l’ouvrage et j’en garde un peu la même impression que toi, surtout au niveau de l’émotion dégagée. Je compte le relire prochainement pour le challenge ABC 2011, peut-être que mon avis évoluera 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :