La porte des enfers ~ Laurent Gaudé

Résumé :

Au lendemain d’une fusillade à Naples, Matteo voit s’effondrer toute raison d’être. Son petit garçon est mort. Sa femme, Giuliana, disparaît. Lui-même s’enfonce dans la solitude et, nuit après nuit, à bord de son taxi vide, parcourt sans raison les rues de la ville.

Mais, un soir, il laisse monter en voiture une cliente étrange qui, pour paiement de sa course, lui offre à boire dans un minuscule café. Matteo y fera la connaissance du patron, Garibaldo, de l’impénitent curé don Mazerotti, et surtout du professeur Provolone, personnage haut en couleur, aussi érudit que sulfureux, qui tient d’étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu’on peut y descendre …


Mon avis :

C’est un bien étrange voyage que nous offre là Laurent Gaudé. Si je l’ai lu c’est parce qu’il s’agit d’une lecture d’un Baby-Challenge, a priori, ce n’est pas trop mon genre de lecture.

Pourtant, malgré une atmosphère assez sombre et dramatique, une histoire qui paraît très étrange dès le départ et dont on suit péniblement le cours, je me suis laissée portée sans aucune difficulté tout au long du récit, à la fois intriguée et sceptique par cette aventure. Mais au final, j’en garde un agréable sentiment, étrange et agréable. Il y a un côté religieux et mystique qui ne colle pas à mon idée sur le sujet de la mort et pourtant j’aime cette façon de voir les choses, cette idée que les morts emportent une partie de nous.

Je suis plus qu’agréablement surprise encore une fois par cette auteur, original avec son style très accrocheur et surtout qui ne ressemble à aucun autre.

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯¯

J’ai écrit ce livre pour mes morts. Les hommes et les femmes dont la fréquentation à fait de moi ce que je suis. Ceux qui, quel que soit le degré d’intimité que nous avions, m’ont transmis un peu d’eux-mêmes. Certains étaient de ma famille, d’autres, des personnes que j’ai eu la chance de croiser. A eux tous, ils constituent la longue chaîne de ceux qui, en disparaissant, ont emmené un peu de moi avec eux. […] Puisse ce livre les distraire. Ce qui est écrit ici est vivant là-bas.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Luna
    Juin 21, 2011 @ 10:49:25

    J’ai beaucoup aimé l’univers de ce livre : on s’y croirait vraiment ! Tout droit sorti d’un reportage qui se veux « choc » sur le sud de l’Italie…
    Je crois que le pire dans le livre c’est que les personnages sont crédibles et que leur histoire est horrible : le « ça n’arrive qu’aux autres » est assez difficile à dire ici, parce que ce sont des situations dont on a peur, mais on sait forcément que la mort d’un proche finira par arriver à un moment où à un autre…
    C’est vraiment un livre à lire !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :