Loin des mosquées ~ Armel Job

Résumé :

Turc grandi en Belgique, Evren achève à Cologne de brillantes études de comptabilité. Hébergé chez son oncle, ce garçon de vingt et un ans, encore chaste et au visage ingrat, s’éprend de sa cousine – la belle et sensuelle Derya. Rentré en Belgique, Evren fait part aux siens de sa décision : il va épouser Derya. Une délégation familiale se rend donc en Allemagne pour demander la main de la jeune fille. Mais les choses ne tournent pas exactement comme prévu : Derya éconduit Evren.

Outragés par cette humiliante fin de non-recevoir, les parents d’Evren cherchent un nouveau parti pour leur fils et choisissent Yasemin, une paysanne anatolienne de seize ans, vive et dégourdie, qu’Evren connaît à peine. Les noces ont lieu, et le jeune couple apprend peu à peu à s’apprivoiser. Jusqu’au jour ou Derya – dont Yasemin ignore l’existence – débarque à l’improviste en Belgique.

Quel secret cache le voyage de Derya ? Qui est véritablement Evren, ce grand garçon obéissant et en apparence si maladroit ? À quel jeu dangereux se livre Yasemin ? Quels rôles viennent jouer dans cette histoire René, voisin de la famille d’Evren et croque-mort de son état, et Marcel, son colocataire, attardé mental qui passe ses journées à visionner les enquêtes de l’inspecteur Colombo ?

Mon avis :

C’est mon premier contact avec Armel Job, auteur belge, et ce premier roman me laisse un avis un peu mitigé. J’ai voulu lire ce livre car le titre m’intriguait. J’avoue que je ne m’attendais pas trop à ce que j’ai lu même si je n’avais pas de réel apriori quant à l’histoire.

J’ai beaucoup aimé le fait que l’histoire se construise autour des points de vue des différents personnages, qui ne connaissent forcément qu’un bout de l’histoire. Celle-ci se dévoile  peu à peu, en assemblant les différentes narrations. Peu à peu, les personnages se dévoilent davantage, expliquant certains de leurs actes. J’ai également beaucoup apprécié le thème principal, à savoir les familles turques venues s’installer en Europe et leurs mœurs et coutumes. Et puis, ça fait toujours un drôle d’effet de lire des récits qui se passent chez nous, à Bruxelles ou Liège, c’est tellement rare.

Toutefois, il reste un petit bémol : je me demande dans quelles mesures ce récit est réaliste au niveau de l’intrigue. En effet, ça à un côté un peu effrayant, même si c’est, sans doute, malheureusement, tout à fait imaginable. Enfin, je suis un peu partagée quant à l’intrigue puisqu’il s’agit d’une fiction, mais que cela pourrait presque être un témoignage réel, bref, je pense surtout que cette histoire à un côté dérangeant.

Mais je ne manquerais sans doute pas de lire un autre roman de cet auteur.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :