Shy Boy : le cheval sauvage qui venait du désert ~ Monty Roberts

Résumé :

L’autobiographie de Monty Roberts a révélé au monde son inimitable don de dresseur de chevaux ainsi que sa méthode d’approche et de communication unique. Dans ce récit remarquablement illustré, il raconte l’extraordinaire aventure qu’il a vécue avec un mustang sauvage, Shy Boy. Au cours d’une chevauchée dramatique en pleine nature, Monty Roberts a réussi à apprivoiser ce jeune cheval rebelle. Shy Boy, relâché par la suite auprès de sa horde, reviendra de son plein gré auprès de son « chuchoteur ».

Superbe histoire d’amitié, mais aussi couronnement d’un parcours et d’un effort partagé, Shy Boiy illustre d’une très belle manière la parfaite harmonie dans laquelle l’homme et le cheval peuvent vivre.

Mon avis :

Il s’agit d’un très bel ouvrage, avec de magnifiques photos de cette folle expédition en pleine nature américaine.

En réalité, Monty Roberts tente à nouveau de réaliser un join-up en liberté, le départ est un rien truqué pour des questions d’organisation mais l’exploit en reste tout autant magique.

Une fois de plus, il s’agit d’une autobiographie de Monty Roberts, mais plus centrée sur son expérience avec les mustangs sauvages. C’est un livre très intéressant pour tous ceux qui s’intéressent à ces « nouveaux maîtres ». Attention toutefois, il s’agit bien d’une autobiographie et aucunement d’un ouvrage destiné à l’enseignement de sa méthode, il y a bien quelques petites clés mais ce n’est vraiment pas le but de l’ouvrage.

Monty Roberts partage également quelques anecdotes concernant Shy Boy qui, malgré une très bonne adaptation à la vie de cheval domestique, reste au plus profond de lui un cheval sauvage. C’est un peu « chassé le naturel, il revient au galop ». Mais on comprend mieux certains comportement à partir du moment où l’on écoute le cheval et que l’on tient compte de sa nature.

Et enfin, on découvre certains anecdotes concernant des cas de chevaux particulièrement difficiles ainsi que des rencontres que l’auteur fait au cours de ses tournées afin de sensibiliser le monde et surtout d’essayer de le « rendre meilleur pour les hommes et pour les chevaux ».

Un livre très intéressant que je recommande vivement aux passionnés du genre !

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯

Les chevaux demandent à être traités avec beaucoup de calme et de patience. Comportez-vous avec eux comme si vous ne disposiez que d’un quart d’heure, et il vous faudra toute la journée ; mais, en vous comportant comme si vous aviez tout votre temps, un quart d’heure suffira probablement.

Extrait pages 108 & 116

(¯ `°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :