Une belle histoire d’amour qui finit bien ~ Xavier Deutsch

Résumé :

« Mieux que retrouvés, nous nous étions reconnus : à la façon de ces particuliers qui se rencontrent autour d’une lecture de poèmes japonais, ou lors de la réunion de la section locale d’un parti de gauche, et qui s’exclament « Comment ! Toi, ici ? », nous venions de comprendre qu’une passion commune pour le XVIIIe siècle nous liait plus fondamentalement que nos années de lycée passées à fatiguer les mêmes professeurs. Par « le XVIIIe siècle », j’entends : une ferveur émue, un enthousiasme, un élan de nos âmes vers ce que la vie peut comporter de vibrant. aussitôt que l’on s’en donne la possibilité. Un amour du jeu, une passion de la griserie, un attachement à la volupté. Tous trois, bien qu’à des titres divers et selon des modalités très variables, nous aimions provoquer ce qu’Achille nommait des étincelles. Zoé des papillons, et que pour ma part je me contentais de savourer sans y appliquer aucune appellation ». Paul est architecte, Achille un jeune rentier et Zoé une étudiante en lettres qui aime poser nue pour des artistes. Soudés par une amitié indéfectible depuis le lycée. ils sont animés d’une fascination commune pour des jeux libertins qui ne vont pas être sans danger pour eux. Un court roman tout à la fois sensuel et élégant par un des auteurs belges les plus talentueux de sa génération.

Mon avis :

Lu dans le cadre du challenge « Un mot, des titres », et je crois bien que c’est le premier qui ne m’a pas emballé plus que ça.

En effet, ce n’est pas vraiment ce que j’appellerai une belle histoire qui finit bien, j’avoue que justement la fin m’a un peu laissé sur ma faim, sans vouloir faire de jeux de mots, ou alors je n’ai rien compris à ce que voulait faire passer l’auteur.

Cependant, le style est très particulier, mais agréable parce qu’il colle bien à la personnalité du narrateur, le livre est court et se lit très vite, donc c’est déjà pas si mal, l’histoire est très intrigante dès les premières lignes et c’est surtout ça qui m’a fait aller jusqu’au bout, je ne me suis pas vraiment ennuyée pendant ma lecture mais j’attendais autre chose de la fin.

Le trio d’amis est particulier lui aussi. Par contre, à la moitié du livre à peu près, ils mettent en place un plan plutôt diabolique et là très honnêtement, j’ai dévoré les pages pour connaître ce fameux plan, plutôt bien imaginé, et magnifiquement orchestré.

En bref, un avis plutôt mitigé, j’ai découvert un auteur belge, à croire que les auteurs Belges contemporains ont un goût particulier pour l’étrange (ou en tout cas, c’est l’impression qu’ils me donnent), mais je me laisserait sans doute tenter par un autre livre de cet auteur afin de me donner une idée un peu plus précise.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Plume
    Oct 15, 2012 @ 10:05:22

    J’en garde un souvenir mitigé également…

    Réponse

  2. paikanne
    Oct 15, 2012 @ 17:14:40

    J’avais bien aimé Les garçons…

    Réponse

  3. Minou
    Oct 22, 2012 @ 06:43:16

    Je l’ai relu il y a un peu moins d’un an et avais pour ma part beaucoup aimé ce roman : léger et facétieux. C’est aussi ainsi que j’ai perçu la fin : une ultime pirouette dans un esprit bon-enfant. La référence au libertinage peut faire attendre autre chose, mais je n’en avais pas moins apprécié ce traitement adouci de l’auteur.

    Réponse

  4. calypso
    Oct 27, 2012 @ 11:12:29

    J’adore le titre mais ton avis mitigé me refroidit un peu.
    Merci pour ton billet !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :