Jusqu’à ce que la mort nous unisse ~ Karine Giebel

Jusqu'à ce que la mort nous unisseRésumé :

L’Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l’image de certains souvenirs. Toxique, à l’image de certains regrets. L’Ancolie, c’est aussi le nom d’un chalet perdu en pleine montagne. C’est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu’il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide. Jusqu’au jour où la mort frappe tout près de lui, l’obligeant à sortir de sa tanière. Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu’il s’agit d’un meurtre, que ce n’est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer. Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité.

Mon avis :

Voilà déjà la 16ème session du Challenge « Un mot, des titres » et une nouvelle découverte.

Cette fois, j’ai lu un roman plutôt policier, ce qui n’est pas dans mes habitudes même si je ne suis pas spécialement rebutée par ce genre. Avec ce roman, j’ai justement apprécié le côté « léger » du policier, on n’entre pas directement dans le vif du sujet avec meurtre, enquête et tout le tralala, … c’est subtilement amené, petit à petit on reconstitue les pièces du puzzle tout en se laissant transporté par le quotidien des différents personnages. Et puis, il y a le côté « histoire d’amour » qui assez discret aussi mais qui apporte un petit plus.

J’ai parfois eu un peu de mal avec le style, très haché de l’auteur mais uniquement par moments, donc je l’ai très bien digéré. Cependant, il y a une petite ombre au tableau, si le scénario est plutôt bien ficelé dans l’ensemble, on devine vaguement l’idée finale ou en tout cas, on ne tombe pas vraiment des nues lorsque l’on découvre la vérité, or, je m’attends plutôt à une fin impensable et pourtant réaliste, je me suis retrouvée à lire la conclusion sans plus de surprise, dommage …

Je ne sais pas encore trop si je retenterai l’expérience « Karine Giebel » de sitôt mais, je réessaierai sans doute si l’occasion se présente et pour vois si elle n’a pas mieux à m’offrir, quoique dans l’ensemble j’ai quand même apprécié cette lecture, juste un peu déçue sur la fin où j’attendais plus de surprise.

Un mot, des titres

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. XL
    Juil 13, 2013 @ 22:46:30

    bonjour
    je l’ai commencé mais trouvé trop descriptif
    tu pourrais essayer Les morsures de l’aube
    bonnes lectures

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :