Profanes ~ Jeanne Benameur

ProfanesRésumé :

Ancien chirurgien du cœur, il y a longtemps qu’Octave Lassalle ne sauve plus de vies. À quatre-vingt-dix ans, bien qu’il n’ait encore besoin de personne, Octave anticipe : il se compose une “équipe”. Comme autour d’une table d’opération – mais cette fois-ci, c’est sa propre peau qu’il sauve. Il organise le découpage de ses jours et de ses nuits en quatre temps, confiés à quatre “accompagnateurs” choisis avec soin. Chacun est porteur d’un élan de vie aussi fort que le sien, aussi fort retenu par des ombres et des blessures anciennes. Et chaque blessure est un écho.
Dans le geste ambitieux d’ouvrir le temps, cette improbable communauté tissée d’invisibles liens autour d’indicibles pertes acquiert, dans l’être ensemble, l’élan qu’il faut pour continuer. Et dans le frottement de sa vie à d’autres vies, l’ex-docteur Lassalle va trouver un chemin.

Mon avis :

Je ne connais que très peu cette romancière et plutôt pour ces ouvres jeunesse. J »avais envie cette fois de la découvrir dans un tout autre registre, d’autant que je n’avais entendu que des éloges à propos de ce dernier roman.

Je me suis facilement laissée happer par l’histoire, d’abord intrigante et puis peu à peu de plus en plus prenante.

On apprend à découvrir le passé de ces cinq personnages, on ne peut plus ordinaire mais tellement attachants et touchants. L’écriture est à la fois simple et très poétique, mais accessible.

Un seul petit bémol à ce récit malgré tout, je suis restée un peu sur ma faim. J’espérais en apprendre un peu plus sur le drame qui a été la cause de leur séparation, j’aurais voulu mieux connaître cette fille disparue, cela fait peut-être partie du charme, mais j’ai eu la sensation de quelque chose d’incomplet. Toutefois, cela n’enlève rien à la beauté du texte !

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯

Elle est restée longtemps là, passant d’un livre à l’autre, s’imprégnant peu à peu de l’atmosphère paisible et en même temps animée, souterrainement par la quête de ceux qui ouvrent, feuillettent, cherchent le texte qui va leur faire signe, les accompagner quelques heures, quelques nuits, toute une vie peut-être.

Extrait page 81

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :