Très intime ~ Ina Mihalache

Résumé :

Le baiser le meilleur, les moments où elles préféreraient ne pas, ceux où elles se sentent désirables, les plans à trois, les joies du cunnilingus, la quête du « dragon de l’orgasme fou », l’influence du porno, les abus et les humiliations, les libidos en berne, la fougue, les hommes-objets… Elles ont entre 18 et 46 ans. Solange s’invite dans leur chambre à coucher. Elle leur demande comment ça se passe concrètement dans leur vie amoureuse. Directes, caustiques, réjouissantes, lucides, elles lui disent tout, elles le disent bien, avec les vrais mots, et ça secoue. Un livre qui fait entendre une parole féminine et féministe, une parole libératoire, déculpabilisante, qui résonne comme un manifeste contre la victimisation des femmes.

Mon avis :

Je suis tombé sur cet ouvrage complètement par hasard. J’ai ensuite été faire un tour sur la chaîne YouTube de cette star du net et j’ai été très agréablement surprise de cette découverte…

C’est donc très naturellement et pleine de curiosité que j’ai dévoré ce petit livre… qu’on pourrait qualifier « d’utilité public » et à mettre entre toutes les mains de toute urgence ! Et peut-être d’autant plus, entre les mains masculines …, mais ça, ça n’engage que moi.

Toutes ces femmes qu’elle a rencontré au cours d’un entretien racontent leur sexualité… La manière dont c’est retranscrit laisse penser que c’est spontané et très naturel, mais au fond, on sent une certaine gêne de la part de quelques participantes. La façon de penser de chacune d’elle est perceptible et j’ai beaucoup aimé avoir tous les points de vue existants, les sûres d’elles, les plus timides, celle qui aime profiter, celle qui n’aime pas, … impossible de ne pas s’identifier à l’une ou l’autre… et quelle fraîcheur et quel sentiment positif , impossible de ne pas penser « Je ne suis donc pas la seule à me dire ça ! ».

Bref, je ne dirai pas grand chose d’autre qu’un IMMENSE MERCI, merci à Solange te parle d’avoir eu cette idée géniale et de l’avoir si bien écrit et merci à toutes ces femmes qui se sont dévoilées sans pudeur !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Avant toi ~ Jojo Moyes

♦ Avant toi, tome 1 ♦

Résumé :

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis :

Qui n’a pas entendu parler de ce succès littéraire qui a été également adapté au cinéma et qui traite de la difficile thématique que de l’accès à l’euthanasie, entre autres, car ce n’est pas le seul sujet abordé ?! Il m’était donc impossible de ne pas le lire, ne fut-ce que pour savoir ce qu’il en était… et puis je reconnais être une grande curieuse, même si j’ai souvent peur d’être déçue, plaçant mes attentes assez haut devant un tel succès.

Je ne regrette absolument pas cette lecture, très émouvante ! Les personnages sont très attachants, très humains, tout en nuances et en complexité… L’écriture est très fluide, simple et agréable. On dévore les pages et il est impossible de ne pas enchaîner avec le tome suivant … même si on pourrait avoir la sensation que le premier est bel et bien clôturé, on a envie de savoir ce qu’il advient par la suite…

Un roman merveilleusement bien écrit et d’actualité ; âmes sensibles, prévoyez les mouchoirs … !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La princesse de l’aube ~ Sophie Bénastre

Résumé :

Elyséa était une contrée lumineuse, où vergers et troupeaux abondaient. Mais un jour le sol se mit à trembler et le royaume sombra dans les entrailles de la terre. Ceux qui avaient survécu creusèrent des tunnels dans ce monde d’en bas, se nourrissant de champignons, s’habituant à l’obscurité et à la tristesse infinie. La reine donna pourtant naissance à une petite princesse prénommée Lucia, bientôt vénérée par son peuple comme la promesse d’une aube nouvelle…

Mon avis :

Un très grand album, la taille rend hommage aux illustrations pour le moins originales et qui créent l’ambiance à elles seules.

Quant à l’histoire, on pourrait la qualifier d’assez classique mais elle reste sympathique et devrait malgré tout plaire aux jeunes (et moins jeunes) demoiselles.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Frappe-toi le coeur ~ Amélie Nothomb

Résumé :

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. »

Alfred de Musset

Mon avis :

On ne présente plus Amélie Nothomb qui publie un titre chaque année.

Agréable surprise cette fois-ci pour ma part. Elle exploite les relations mères-filles, et plus largement celles parents-enfants. Elle parvient à maintenir le suspense avec une écriture simple, directe et efficace et arrive toujours à nous surprendre avec la chute finale.

Bref, elle mérite sa notoriété et la fierté des Belges !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Des hommes sans femmes ~ Haruki Murakami

Résumé :

Neuf ans après Saules aveugles, femme endormie, le retour d’Haruki Murakami à la forme courte. Dans ce recueil comme un clin d’œil à Hemingway, des hommes cherchent des femmes qui les abandonnent ou qui sont sur le point de le faire. Musique, solitude, rêve et mélancolie, le maître au sommet de son art.

Mon avis :

Allez savoir pourquoi, avec Murakami, je m’obstine … Ce n’est pas que je tienne absolument à l’aimer, mais quelque chose m’intrigue dans son écriture… Et quoi de mieux pour appréhender un auteur que des nouvelles ?

Malgré tout, je suis un peu mitigée… J’ai plongé très facilement dans les premières mais dans les dernières, il retrouve ses vieilles habitudes et son côté surnaturel avec lequel j’ai tant de mal.

Je ne regrette cependant pas de l’avoir lu, ces nouvelles restent agréables à lire, même si c’est souvent un peu trop court à mon goût et que les fins ouvertes ou fantastiques ne sont que rarement ma tasse de thé.

Les inconditionnels de l’auteur japonais devraient toutefois apprécier.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Fendre l’armure ~ Anna Gavalda

Résumé :

Il y a beaucoup de « gens » dans ce nouveau livre qui ne parle que de solitude. Il y a Ludmila, il y a Paul, il y a Jean (!) et les autres n’ont pas de nom. Ils disent simplement « je ». Presque tous parlent dans la nuit, pendant la nuit, et à un moment de leur vie où ils ne différencient plus très bien la nuit du jour justement. Ils parlent pour essayer d’y voir clair, ils se dévoilent, ils se confient, ils fendent l’armure.
Tous n’y parviennent pas mais de les regarder essayer, déjà, cela m’a émue. C’est prétentieux de parler de ses propres personnages en avouant qu’ils vous ont émue mais je vous le répète : pour moi ce sont pas des personnages, ce sont des gens, de réelles gens, de nouvelles gens et c’est eux que je vous confie aujourd’hui.

Mon avis :

J’accroche de plus en plus au style de la nouvelle, ces petits récits courts. Actuellement, ils me permettent de renouer petit à petit avec la lecture sans me laisser décourager par des centaines de pages dans lesquelles je ne parviens pas à plonger.

Il n’est plus nécessaire de présenter Anna Gavalda, une auteur que j’aime beaucoup, même si certains de ces romans m’ont moins touché. Celui-ci fait partie du haut du panier, ces différentes nouvelles m’ont beaucoup parlé, pas toutes certes, différemment les unes des autres, mais je me suis reconnue dans de nombreux passages, et ça, forcément, ça touche.

Sept nouvelles à picorer, à savourer et à déguster selon vos envies, mais à découvrir quoi qu’il en soit.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le plus petit baiser jamais recensé ~ Mathias Malzieu

Le plus petit baiser jamais recenséRésumé :

L’histoire d’amour entre une fille qui disparaît quand on l’embrasse et un inventeur dépressif. Alors qu’ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise. Aidé d’un détective à la retraite et d’un perroquet hors du commun, l’inventeur part à sa recherche.

Mon avis :

La thématique m’a parlé un eu moins que pour le précédent mais l’écriture reste très fluide et agréable et l’intrigue surprenante, ce qui nous pousse à tourner les pages.

Mais j’ai toujours autant de mal à accrocher au côté un peu fantaisiste de ce genre de roman qui me fait étrangement penser à « L’écume des jours » de Boris Vian.

Pour les amateurs de poésie et de « fantastique ».

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Previous Older Entries