Into the wild ~ Jon Krakauer

into the wildRésumé :

Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des États-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois… Ce parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l’auteur du best-seller tragédie à l’Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d’emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.

Mon avis :

Je connaissais l’adaptation cinématographique et j’étais très curieuse de lire le « roman », qui en fait n’en est pas vraiment …

Il s’agit plutôt d’une  analyse du parcours et de ce qui a poussé Chris McCandless a partir sur les routes et ce qui a mené à sa perte, … Et de ce point de vue-là, c’est très intéressant. En effet, l’auteur compare le périple de Chris à sa propre expérience ainsi qu’à celles de nombreux autres américains qui ont eu à peu près le même cheminement. Chris n’était pas le premier à trouver la mort dans pareilles circonstances même si chaque cas est différent. L’auteur fournit des explications sur ce qui a conduit à sa mort et ce que l’on pourrait prendre pour  de l’inconscience ou un manque de préparations n’en était pas réellement, … Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler les points importants du récit mais il est vrai que cela a changé ma vision par rapport à ce qui transparait dans le film (ou plutôt ce qui n’est pas vraiment expliqué dans le film justement).

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Robin Williams ~ Emily Herbert

Robin WilliamsRésumé :

Robin Williams… Qui ne se souvient pas de son légendaire « Ô capitaine, mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus ? De sa prestation aussi touchante que délirante de Madame Doubtfire ? De son interprétation plus vraie que nature de Peter Pan ? Tour à tour ami de la famille, maître à penser ou clown, ce comédien jovial cachait pourtant un homme tourmenté.
Fils unique et enfant solitaire mal aimé par ses parents, Robin s’invente des vies. Jusqu’au jour où il annonce à son père qu’il veut devenir acteur. « Vas-y, sois heureux », lui répond celui-ci.
Dix années durant, Robin investit cabarets, théâtres et plateaux télé, où ses gags, ses personnages inédits et ses sketches stupéfiants le font connaître du public et des professionnels. Une star est née.
Pourtant, la gloire et la reconnaissance ne lui permettent pas de se délivrer de ses démons intérieurs, et chaque jour de sobriété est une victoire sur son addiction à la drogue et à l’alcool, seuls remparts à sa dépression. Comment un être aussi solaire et altruiste a-t-il pu se laisser ainsi ronger par le mal-être ?
Dans cette seule biographie consacrée à Robin Williams depuis son suicide, Emily Herbert rend ici hommage à l’un des acteurs les plus aimés de ces dernières décennies.

Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié découvrir cet acteur que j’apprécie plus intimement. J’ai pu découvrir tout son parcours et son palmarès plus en détails, ce fut l’occasion pour moi de découvrir certains de ses films.

Petit bémol concernant l’écriture : il y a beaucoup trop de « copier-coller » de critiques de cinéma ce qui gâche la fluidité du texte, surtout quand on n’est pas une grande adepte des biographies.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

L’homme et le cheval en harmonie ~ Ray Hunt

L'homme et le cheval en harmonieRésumé :

Enfin en français, le livre d’un homme de cheval qui est une véritable légende vivante aux États-Unis. Référence pour tous les « nouveaux maîtres », notamment pour Pat Parelli, Ray Hunt livre ici sa philosophie d’une relation harmonieuse entre l’homme et le cheval, fondée sur le respect et la compréhension. Né en 1929 dans l’Idaho, il a ouvert la voie à une nouvelle réflexion sur l’éducation et le dressage des chevaux. Avec eux, il nous invite à nous comporter comme des partenaires, en prenant en considération leur point de vue et leur manière de ressentir. Ce livre est l’unique ouvrage de celui qui est un pionnier parmi les « chuchoteurs ».

Mon avis :

Pfiou, 150 pages mais quel condensé d’informations ! Moi qui pensais le dévorer en quelques heures il m’aura fallu quelques jours pour le lire à petites doses et digérer les informations. Un livre pour les vrais passionnés du monde équestre. Il n’y rien de bien nouveau pour ceux qui connaissent la méthode Parelli mais c’est toujours un excellent rappel, de nombreux exemples concrets en prime.

Cependant, contrairement à Parelli qui a repris ses idées et en a fait une méthode structurée, Ray Hunt partage, et il le dit lui même en introduction,  plutôt une philosophie de vie ce qui est un peu déstabilisant car il donne plein d’exercices concrets dans telle ou telle situation ou lorsque l’on rencontre tel problème mais ne donne pas une méthode à suivre (et après tout il reste cohérent car il martèle sans cesse quelques grands principes : Adaptez-vous, Rendez-lui les mauvaises choses difficiles et rendez les bonnes faciles et Réfléchissez – Trouvez par vous-même).

Une vraie bible pour tous ceux qui sont convaincus par ces principes et qui souhaitent comprendre et faire du cheval un partenaire, avec en prime à la fin quelques maximes à retenir et méditer, et puis surtout à appliquer !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Chevaux d’aventure ~ Anne Mariage

Chevaux d'aventureRésumé :

Nul n’a voyagé à cheval autant qu’elle. Nul ne connaît mieux qu’elle la planète équestre : des pampas argentines aux déserts australiens, des hauteurs himalayennes aux profondeurs des canyons américains, des savanes d’Afrique aux steppes d’Asie centrale, de l’Éthiopie à l’île de Pâques, Anne Mariage a parcouru en selle les cinq continents.
C’est une randonnée en immersion dans la nature sauvage qui a fait basculer sa vie. Après avoir commencé à enseigner les lettres, Anne choisit de changer de métier et décide de ne plus vivre qu’à cheval.
Désireuse de partager sa passion, elle crée en 1972 un concept de voyages qu’elle appellera « Cheval d’Aventure ». Ce sera vite le rendez-vous des cavaliers en quête de découvertes, un groupe d’amis, « presque une tribu », dira un habitué. Elle leur propose des randonnées aux quatre coins du monde. En quarante ans, Anne Mariage entraînera ainsi dans d’inoubliables chevauchées des milliers de cavaliers unis par le même amour de découvertes authentiques.
En une trentaine de chapitres, elle raconte ici ces voyages qui ont été pour elle et ceux qui l’accompagnaient l’occasion de découvrir chaque fois des paysages inconnus, des races de chevaux et des techniques équestres différentes, mais aussi et surtout de nouvelles personnes et d’autres cultures. Aussi cet ouvrage est-il à la fois un recueil de belles histoires pour rêver d’évasions lointaines ou de rencontres émouvantes et un extraordinaire atlas mondial de peuples cavaliers.

Mon avis :

Voici un livre que j’ai eu à prêter par une amie. Étant passionnée de chevaux, ce livre m’a tout de suite attirée.

Bon, c’est un gros pavé mais on voyage énormément et même pour les non cavaliers, ce livre vous fera rêver à coup sûr à travers le globe. J’avoue avoir été plus que surprise de découvrir certaines régions, comme le Tibet, que je ne pensais pas « explorables » à cheval et pourtant… Le cheval est un excellent intermédiaire pour nouer le contact avec les populations locales et puis c’est l’occasion de découvrir un autre aspect de la culture étrangère et les habitudes équestres, sans pour autant s’adresser aux experts du monde équin, et puis ce mode de vacances est on ne peut plus dépaysement : imaginez vous vous ballader au rythme du pas du cheval, installer le campement pour cavaliers et chevaux, loin de toutes les technologies actuelles et du grand confort des hôtels …

Si vous avez envie de voyager, et ce de façon originale, à l’approche des vacances, ce livre est totalement indiqué pour vous !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La plus belle histoire des femmes ~ Françoise Héritier, Michelle Perrot …

La plus belle histoire des femmesRésumé :

Être femme ? Comment vivre en femme sur la planète des hommes ? À chaque époque sa réponse. Mais toujours le même présupposé: ce sexe-là est le faible, le  » deuxième « , l’inférieur, le subordonné. Y eut-il un temps béni où une nature féminine se serait exprimée en toute liberté ? Comment nos lointaines grand-mères vivaient-elles leurs amours et leurs maternités ? Quand les hommes ont-ils voulu contrôler le ventre de leurs compagnes ? Comment, au fil des siècles, les femmes traversaient-elles l’enfance, l’adolescence, la maturité, la vieillesse ? Quel regard a-t-on porté sur elles ? Où en sommes-nous maintenant, à l’heure paradoxale des fécondations assistées et des crimes dits  » d’honneur  » ? Voici donc le grand roman des femmes. Dans un dialogue audacieux qui fait tomber nombre d’idées reçues, quatre femmes d’exception racontent, sans jargon ni tabous, l’histoire de la condition féminine. Ce qu’elles révèlent ici, c’est ce combat inouï contre l’ordre – moral, social et sexuel – imposé par des générations de monarques, prêtres, pères, maris, une longue marche qui est loin d’être terminée. Aujourd’hui, dans la société, la famille, le couple, l’intimité du lit, sommes-nous aussi dégagés des vieux préjugés que nous le prétendons ?

Mon avis :

Il est très très rare que je lise des livres plutôt documentaires mais pour une fois, c’est plutôt bien passé.

Le fait que ça soit présenter en dialogue rend le texte très digeste, même si certaines parties sont un peu moins légères, mais ça c’est sans très personnel (j’ai moins d’affinité avec la politique notamment). Par contre, j’ai beaucoup apprécié ce parcours à travers l’Histoire en générale mais vu de la place de la femme. C’est très original, sans pour autant présenter les femmes comme de pauvres créatures faibles, fragiles et sans cesse dominées. Néanmoins, ça éclaire sur certaines positions, on comprend un peu mieux d’où vient telle ou telle attitude même si je ne suis pas convaincue de la légitimité de ces raisons mais ça c’est un autre débat.

À lire par toutes celles (et ceux, bien sûr) qui veulent comprendre pourquoi et d’où vient la position de la femme dans nos sociétés sans trop se prendre la tête.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)