Mille soleils splendides ~ Khaled Hosseini

Résumé :

Forcée d’épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l’arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quartoze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D’abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l’Afghanistan. Mais parviendront-elles à s’arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs, « mille soleils splendides » ?

Mon avis :

J’ai lu cet ouvrage dans le cadre du Challenge de Calypso, j’avoue que j’étais très curieuse de lire ce deuxième roman de l’auteur après avoir découvert « Les cerfs-volants de Kaboul ».

Celui-ci est un peu différent dans sa construction : on suit une pauvre jeune fille afghane et illégitime qui découvre la condition de la femme dans un Afghanistan en pleine mutation et, quelques années plus tard, on fait la connaissance d’une deuxième fille qui, elle, est promise à un bel avenir grâce, notamment, à son père ancien professeur universitaire. Mais voilà, la vie va en décider autrement pour elle, et leur chemin, qui semblait si différent au départ finit par se croiser et s’imbriquer.

En parallèle, on découvre l’Afghanistan et tous les changements politiques qu’il vit et subit ainsi que son peuple. J’ai beaucoup aimé ce parallèle entre quotidien d’une famille quelconque (comme il y a dû y en avoir beaucoup en cette période) et l’histoire du pays, qui j’avoue, m’était très obscure. On ressent l’amour de l’auteur pour son pays et son envie à la fois de le montrer tel qui est, avec son beau et moins beau côté.

C’est un très beau voyage qui nous est offert à travers ces pages.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Les cerfs-volants de Kaboul ~ Khaleid Hosseini

Résumé :

De Kaboul à San Francisco, des années 70 à nos jours, une déchirante histoire d’amitié et de trahison, avec, en arrière-plan, la chronique tourmentée d’un pays dévasté : l’Afghanistan.

Bien que frères de lait, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d’un riche commerçant, le second est le fils de leur serviteur. Inséparables, liés par une même passion, les deux garçons se vouent une amitié indéfectible.
Mais ce lien va se briser à jamais. Alors que sous ses yeux Hassan subit une véritable ignominie, Amir reste pétrifié. Peur ? Lâcheté ? Honte ? Pris dans une terrible confusion des sentiments, il n’esquissera pas un geste pour sauver son ami.

Été 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. Il existe un moyen de te racheter, lui annonce une voix au téléphone. Mais ce moyen passe par une plongée au cœur de l’Afghanistan des talibans… et de son propre passé.


Mon avis :

Un roman intéressant qui nous plonge dans l’Afghanistan et nous montre ses mœurs et coutumes.
Ce fut pour moi l’occasion de découvrir un peu plus en profondeur les conflits opposants les talibans aux Afghans, conflit un peu embrouillé parmi toutes ces ethnies qui peinent à co-habiter.
Le style est simple, prenant et usant termes afghans ce qui accentue d’autant plus l’immersion dans ce monde inconnu pour moi.
Toutefois, même si le récit est très prenant, à ne pas lire en cas de coup de déprim’, il y a plus réjouissant comme lecture même si je pense que cela reste un auteur contemporain qui vaut la peine d’être lu. En tout cas, cela m’a donné envie de lire d’autres œuvres de cet auteur, peut-être un peu moins dramatique, d’ailleurs les suggestions sont les bienvenues ;o)

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)