La septième vague ~ Daniel Glattauer

♦ suite de « Quand souffle le vent du nord » ♦

Résumé :

Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l’unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d’avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d’amour où l’on ne connaît pas le visage de l’autre ? Où l’on rêve de tous les possibles ? Où l’on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? « Pourquoi veux-tu me rencontrer ? » demande Léo, inquiet. « Parce que je veux que tu en finisses avec l’idée que je veux en finir » répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l’amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s’esquiver pour mieux… s’aimer !

Mon avis :

J’ai passé un agréable moment avec cette lecture même si je ne pense pas qu’elle restera inoubliable.

On retrouve avec bonheur nos deux correspondants virtuels qui continuent leur dialogue. J’ai une petite préférence pour ce deuxième tome sans trop trouver à définir le pourquoi : peut-être parce qu’il y a moins de non-dits entre eux deux, ils ont plus de franchise et appellent les choses par leur nom, nous évitant de nous torturer l’esprit en essayant de comprendre où ils veulent en venir. Et puis, il y a aussi un peu plus « d’action » malgré que cela reste un échange de mails, on tourne beaucoup moins autour du pot comme dans le premier, qui devenait un peu lassant à la longue, cette fois, il y a beaucoup plus de rebondissements et ce n’est que du positif pour le récit !

J’ai beaucoup apprécié cet échange épistolaire et cette histoire d’amour des temps modernes.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Quand souffle le vent du nord ~ Daniel Glattauer

Résumé :

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Mon avis :

Après des avis assez partagés autour de moi, je me suis enfin décidée à le découvrir par moi-même.

Alors, il s’agit d’une découverte plutôt agréable et sympathique mais je ne crois pas que cela restera une lecture inoubliable. J’aime beaucoup le principe des mails qui en fait une lecture efficace et rapide même si parfois on perd un peu le fil du destinataire et de l’expéditeur mais dans l’ensemble cela reste assez clair. Toutefois, cet échange de mails soulève malgré tout une question : à partir de quand est-ce tromper son partenaire, dans le cas d’Emmi.

Il est vrai cependant que le jeu de « cache-cache » des deux protagonistes est parfois agaçant mais leur humour parfois (voire souvent) moqueur rattrape un peu. Cependant je me suis pas mal retrouvée dans certaines manies : attendre impatiemment la réponse alors que l’autre vit sa vie, interpréter de travers le message écrit qui manque d’intonation, … Cela m’a replongé dans de vieux souvenirs 🙂

Je ne me jetterai pas précipitamment sur la suite mais je sais déjà que lorsque j’aurai envie d’une lecture agréable sans trop de prises de tête, je me plongerai probablement dans ce deuxième volet.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)