Le jour de la licorne ~ Man Arenas

♦ Les mondes de Yaxin, tome 1 ♦

Le jour de la licorneRésumé :

Gabriel, un petit faune, vibre d’intérêt et de curiosité pour les licornes : il se demande quel mystère entoure leur naissance et quelle fonction ces animaux mythiques occupent dans le monde imaginaire. Une bande dessinée aux dessins à l’aquarelle et dont chaque page s’apparente à un haïku graphique et reflète un sentiment ou une idée.

Mon avis :

Un magnifique album que j’avais repéré pour la beauté de ses dessins. Je l’ai acheté sans hésiter et après la lecture, je ne suis pas déçue.

On passe un agréable moment à lire ces petits textes très courts mais plein de poésie et de magie et on se laisser aller à la contemplation des magnifiques illustrations !

Un régal pour les mots et pour les yeux !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Noël en décembre ~ Bernard Tiritaux

Noel en décembreRésumé :

Juin 1914, après une année universitaire à Bruxelles, Karla, fille unique d’une famille berlinoise aisée, s’apprête à rentrer chez elle sans avouer à sa famille qu’elle est enceinte. Pendant le voyage, elle accouche prématurément et confie sa fille, Luise, aux fermiers wallons qu’ils l’ont sauvée. La guerre éclate et Luise est élevée avec les autres enfants des fermiers dont le petit Noël, de quatre ans son aîné, qui deviendra son protecteur. Et lorsque, huit ans plus tard, Karla revient chercher Luise, Noël n’aura de cesse de retrouver celle qu’il aime comme une sœur et plus encore. Noël deviendra photographe puis pilote en 1930. Une nouvelle fois, le souffle de la guerre va bouleverser leurs destins et Luise et sa famille vont disparaître dans les camps. Ce beau roman parcourt trente années d’absence et de passion racontées par Noël comme une longue lettre adressée à Luise qu’il espère toujours retrouver.

Mon avis :

Wouaw ! Quelle belle fresque à la fois historique, familiale et d’une simplicité touchante !

J’avais déjà découvert cet auteur belge, peu productif, mais avec une telle qualité au rendez-vous, on ne peut que lui pardonner.

On suit l’évolution et le parcours d’une famille à l’aube de la Première Guerre mondiale jusque bien après la Seconde Guerre. C’est principalement le personnage de Noël qui nous en raconte les péripéties. Une histoire  comme on les aime qui réunit tous les ingrédients : amour, personnages humains, ni tout à fait gentils, ni tout à fait méchant, une intrigue et une passion pour la photographie comme fil conducteur. On ne tombe pas une seule fois dans le cliché et les sentiments sont très bien rendus, à la fois dans leur complexité et simplicité. Servi par une écriture simple et belle à la fois, je me suis laissée transportée !

Je me suis régalée et j’espère pouvoir encore le faire avec ses prochains romans, en attendant il m’en reste encore quelques-uns de Bernard Tirtiaux à découvrir !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Je t’enverrai des fleurs de Damas ~ Frank Andriat

Je t'enverrai des fleurs de DamasRésumé :

S’expatrier et aller combattre pour une cause que l’on croit juste, donner sa vie pour la démocratie et la liberté, c’est bien. Sauf si l’on a quinze ans et qu’on s’est fait « tourner la tête » par des extrémistes qui, au nom de Dieu, envoient des jeunes à la mort.

La guerre civile en Syrie a causé des dizaines de milliers de victimes et la communauté internationale n’en fait pas une priorité absolue. Pendant ce temps-là, des innocents meurent et, parmi ceux-ci, des adolescents venus de France, de Belgique et d’ailleurs.

Ce roman à plusieurs voix raconte l’émoi soulevé par le départ pour la Syrie de deux adolescents sans histoire : la Syrie devient leur enfer, mais, pour ceux qui restent, c’est l’enfer aussi. Un livre qui ouvre à la réflexion et à la nuance : un outil pour former l’esprit critique et pour apprendre à se méfier des manipulateurs.

Mon avis :

Un roman on ne peut plus d’actualité : le départ de deux élèves pour la Syrie, écrit à deux voix ; celle d’une jeune camarade de classe qui ne comprend pas et qui s’adresse par lettre à son professeur de français qui tente de trouver des réponses.

Frank Andriat a une plume magnifique et parviens à traiter de ce sujet délicat du point de vue des jeunes, il pense à ceux qui restent, ceux qui tentent de comprendre, ceux qui se pensent en partie responsables de n’avoir rien vue jusqu’à ceux qui ont une réelle responsabilité même s’ils se sont laissés embrigader … Sujet délicat, je ne rentrerais pas dans un tel débat, ce n’est pas le lieux.

Mais si ce roman peut désamorcer certaines actions ou amorcer le dialogue, je dit un grand oui et à mettre entre toutes les mains !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le voyage d’hiver ~ Amélie Nothomb

Le voyage d'hiverRésumé :

Il n’y a pas d’échec amoureux.

Mon avis :

Une nouvelle session de notre challenge préféré avec le mot « hiver » cette fois-ci, c’est de saison !

Je m’obstine encore et encore à lire notre chère auteure belge … et cette fois, j’ai été plutôt agréablement surprise. Bon ça ne sera tout de même pas mon coup de coeur du siècle, mais j’ai retrouvé un peu l’esprit décalé qui m’avait bien plu dans « Acide sulfurique ».

Bref, malgré tout, j’ai passé un moment sympathique mais pas suffisamment pour m’étendre sur cette lecture. Je suis toutefois un peu plus réconciliée avec elle, et me laisserait donc à l’occasion transportée dans son univers. (Et puis j’ai maintenant un peu jeu : retrouver le mot « pneu » qu’elle essaie de placer dans chacun de ses romans, le saviez-vous ?)

Un mot, des titres(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le crime du comte de Neville ~ Amélie Nothomb

Résumé :Le crime du comte de neville

 « Ce qui est monstrueux n’est pas nécessairement indigne. »

Mon avis :

Je ne sais jamais vraiment pourquoi je lis les livres d’Amélie Nothomb, sans doute plus par curiosité qu’autre chose.

J’avoue ne pas avoir été emballée même si on retrouve les ingrédients habituels de l’auteur. Cela reste une petite lecture agréable et distrayante mais comme ces 3 derniers romans, ils ne me laisseront pas un souvenir extraordinaire. Je n’ai pu m’empêcher de penser en découvrant la fin : « Tout ça pour ça ?! ». D’ailleurs, cela se voit à la longueur de ma chronique … je ne sais pas trop quoi en dire !

Je dois sans doute être une mauvaise patriote 🙂

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Après la fin ~ Barbara Abel

Après la finRésumé :

Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d’autres époux… Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique… Si Milo n’était pas leur fils adoptif. Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison. Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans. Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans… La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

 

Mon avis :

Il est vrai que je ne suis pas une grande adepte des policiers et autres thrillers mais de temps en temps, j’aime bien tenter le coup. J’avais entendu beaucoup de bien de cette auteure , belge qui plus est.

Malheureusement, je n’ai pas été aussi emballée que je l’aurais voulu. Certes, on est tout de suite intrigué par ce drame familial qui semble peser énormément mais j’ai trouvait qu’on tournait beaucoup autour du pot, en révélant de minuscules bribes qui n’en sont pas vraiment, … Et puis la dernière ligne droite finale … malgré le côté « difficile à imaginer » j’ai tout de même pressenti la chute … ce qui est vraiment dommage pour un genre littéraire où c’est souvent la chute qui est censée clôturer le récit en apothéose …

Bref, je ne sais pas si je me laisserai tenter par un autre de cet auteure, certainement pas dans l’immédiat.

Un mot, des titres

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Charlie ~ Quentin Gréban

CharlieRésumé :

Charlie, le tout jeune shérif de Cactus-Valley, vient de perdre sa première dent. Du coup, il zozote ! Mais les voleurs n’ont qu’à bien se tenir, car il est le Férif le plus rapide de l’OueFt !

Mon avis :

Je suis une fan inconditionnelle de cet illustrateur et auteur, belge (comment ça, un peu fière de mon pays ?! non, peut-être !), je ne serais donc pas très objective … (faute avouée, à moitié pardonnée, non ?).

Les dessins sont superbes, les couleurs et « textures » sont toutes douces et le texte est très humoristique. Un chouette petit voyage au pays et au temps des cow-boys.

Si vous ne connaissez pas encore, Quentin Gréban, foncez ! Pour les autres, foncez aussi, il est fidèle à lui-même !

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Previous Older Entries