Orgueil et préjugés ~ Jane Austen

Résumé :

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage: l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l’épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis :

Yihaaaa, je l’ai enfin lu, ce grand classique, que beaucoup adorent !!! Je ne regrette qu’une seule chose : avoir vu le film avant. En effet, cela enlève pas mal de surprises concernant l’histoire et son dénouement. Mais j’ai beaucoup, beaucoup apprécié quand même. Quant au style, un peu ancien, cela ne donne que plus de charme au récit.

Les personnages sont touchants surtout Elizabeth, Jane, Mr Bingley et Mr Darcy, ou complètement futiles comme Mrs Bennet et les plus jeunes soeurs Bennet également, Lady Catherine et son cher Mr Collins, sont détestables, … bref tous les personnages sont intéressants.

En Bref, j’ai adoré ce petit voyage dans le temps, et je n’hésiterai pas une seule seconde à lire les autres oeuvres de Jane Austen.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Publicités

Antigone ~ Henry Bauchau

Résumé :

Lumineuse, féminine, intrépide, l’Antigone d’Henry Bauchau nous est peut-être plus présente que celle des dramaturges. Et sans doute fallait-il un roman pour vraiment incarner les passions de la jeune mendiante qui, après avoir suivi son père, le roi aveugle, des années durant jusqu’au terme de son parcours, contre toute prudence prend le chemin de Thèbes avec l’espoir d’empêcher la guerre entre les fils de Jocaste, ses deux frères tant aimés. Commence alors pour elle une suite d’épreuves, de doutes, d’humbles joies et d’inexorables déchirements. Traversée d’épisodes sublimes où resplendissent la beauté des chevaux, l’éclat des armes et la vaine gloire des combats, l’Antigone de Bauchau n’en est pas moins une œuvre d’écoute et d’attention à la souffrance, qui chante les regrets de l’amour, l’apaisement des blessures, l’ambivalence des désirs, les mystères de la filiation. Dans une écriture limpide, semblant souverainement précéder toute rhétorique, Henry Bauchau traverse les âges de l’humanité jusqu’à atteindre un temps des origines, une matière première des passions et des arts, d’où il fait soudain jaillir cet événement merveilleux : la naissance du théâtre. Par-delà les éblouissements que nous procure parfois la littérature, il y a bel et bien dans ce livre quelque chose d’éternel. Comme est éternelle Antigone, figure laïque et rédemptrice, symbole de paix et de féminité, qui défie les lois viriles de la haine – et nous éclaire depuis des millénaires, face aux millénaires à venir.


Mon avis :

Une découverte, dans le cadre d’un de mes cours. Plutôt agréablement surprise même si ce n’est pas une lecture qui restera gravée dans ma mémoire. Certains passages sont même un peu lourd à lire, ou en tout cas, j’ai eu quelques difficultés à rester accrochée à cause du style parfois indigeste à mon goût.
Toutefois, une grande partie du début est assez sympathique à lire, remet bien les idées en place par rapport à ce mythe.
Et puis, j’ai surtout satisfait ma curiosité littéraire, car cela reste une œuvre parmi les incontournables.

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le portrait de Dorian Gray ~ Oscar Wilde

Résumé :

«Si je demeurais toujours jeune et que le portrait vieillisse à ma place ! Je donnerais tout, tout pour qu’il en soit ainsi. […]

Je donnerais mon âme ! »

Mon avis :

Je viens de re-lire ce livre (eh oui les cours obligent et puis, je l’avais lu il y a tellement longtemps que je me souvenais à peine de l’histoire).
Il m’a parut plus agréable cette fois-ci que la première fois, je ne saurais dire pourquoi, il ne sera cependant pas dans ma liste de livres préférés, j’ai apprécié mais sans plus.
En tout cas, on est assez curieux de connaître la vie que mènera Dorian Gray.
Cela reste un classique à découvrir mais qui ne m’a pas parue extraordinaire.

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Le grand Meaulnes ~ Alain-Fournier

Résumé :

Un pensionnaire silencieux arrive dans un collège, à la campagne. il y apporte l’aventure, découvre un château inconnu, une fête étrange où les enfants sont rois, un amour voué au malheur. Autour du Grand Meaulnes, le rêve et la passion emportent les êtres : ce bonheur un jour entrevu, le retrouveront-ils enfin ?


Mon avis :

Je viens tout juste de le finir. J’avais vu plusieurs avis positifs sur ce livre mais il ne m’a pas fasciné, j’ai même eu quelques difficultés à rentrer dans l’histoire et à le finir. Je ne pense pas que je resterai marqué par ce livre qui est pourtant un incontournable.
Il ne se passe pas grand chose et il est parfois difficile de suivre qui est le narrateur.
En bref, découvrez-le par vous-même si vous êtes curieux mais, ne vous attendez pas à quelque chose d’extraordinaire (ce n’est que mon avis !).

 

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

La tulipe noire ~ Alexandre Dumas

Résumé :

Cornélius Van Baerle, grand amateur de fleurs,a mené à bien ses recherches afin de produire une tulipe noire. Hélas,il suscite la jalousie d’un rival. Accusé de s’être mêlé de politique le jeune homme va en prison et est condamné à mort. Rosa, la fille de son geôlier, s’éprend de lui. C’est elle qui désormais s’efforcera de faire pousser la tulipe noire. Fleurira-t-elle ? Qu’adviendra-t-il de Van Baerle ?

 

Mon avis :

J’avais envie de revoir un peu les auteurs incontournables et j’avais justement un livre d’Alexandre Dumas, dans une collection jeunesse. J’en ai donc profité et je n’ai pas été déçue : l’histoire est sympathique, se lit très vite et en plus elle termine bien. Que demander de plus pour se changer les idées après les examens ! Évidemment, je pense que ce n’est pas comparable avec « Les trois mousquetaires » ou encore « Le comte de Monte Cristo » mais au moins maintenant je peux dire que j’ai lu Alexandre Dumas ^^

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Kamouraska ~ Anne Hébert

Résumé :

Au milieu du XIXe siècle, dans la ville de Québec, Élisabeth se souvient de sa propre histoire. Une histoire de fureur et de neige, une histoire d’amour éperdu.
Dans ce livre passionné, violent, romantique, Anne Hébert s’impose comme l’une des romancières les plus importantes de notre époque.

 

Mon avis :

Encore un livre pour mes études et encore un style d’écriture assez particulier mais cette fois l’histoire est un peu plus compréhensible. Une histoire d’amour entre amants mais plutôt vu du côté noir et du crime. Le récit n’est pas du tout linéaire et ça prête parfois (souvent même) à confusion. Un style à découvrir, j’en ai apprécié la lecture mais sans plus …

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)