Ça peut pas rater ~ Gilles Legardinier

ça peut pas raterRésumé :

Marie pensait avoir trouvé l’homme de sa vie, jusqu’à ce que son couple implose de façon brutale et scandaleuse. Anéantie, elle décide ne plus faire confiance aux mâles et surtout, ne plus rien leur passer. Ni dans sa vie privée, ni au travail.

Marie ne croit plus à l’amour, ce mirage source de tous les malheurs des femmes. Mais voilà, Marie a du cœur, une famille, des amies aussi tordues qu’elle et une soif de vivre qui n’a pas fini de la précipiter dans des plans impossibles.

Mon avis :

Aaaah, j’ai retrouvé un Gilles Legardinier comme j’aime, j’avais été un peu moins emballée avec « Demain j’arrête » que j’avais trouvé un rien trop farfelu, je craignais ici de retrouver le même esprit mais non. Je ne sais pas ce qui les différencie mais je me suis laissée emporter par l’histoire de Marie et surtout son mystérieux correspondant, qu’on ne soupçonne pas.

Il y a tous les ingrédients d’une bonne comédie : des personnages attachants, des moins sympathiques mais qui retournent leur veste, un soupçon d’intrigue, de l’amitié et l’amour, sans tomber dans le roman fleur bleue ou à l’eau de rose. Et puis cet auteur a le sens des réparties qui font sourire (rire qu’on doit parfois retenir au risque de passer pour une folle dans le train) mais il nous offre un vrai rayon de soleil

Ce roman fait partie des livres qui font du bien, qu’on a envie de finir et en même temps on aimerait bien que le plaisir ne s’arrête pas. D’ailleurs, je vais faire durer un peu le plaisir et attendre avant d’attaquer son dernier roman qui vient tout juste de sortir.

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Les tribulations d’une caissière ~ Anna Sam

Résumé :

Elle s’appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d’expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques…
Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n’avait eu l’idée de raconter son travail, jour après jour.
Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l’avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous avez trépigné à l’ouverture du magasin ou avez été l’habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l’avez draguée, méprisée, insultée.
Il ne se passe rien dans la vie d’une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu’à sa caisse.


Mon avis :

Ah un tout bon petit livre, plein de légèreté ! Très agréable à lire, on se demande sans cesse quelles seront les aventures qui lui arriveront, on est toujours étonné des anecdotes, bien souvent incroyables et en même temps on ne doute pas une seule seconde de leur véracité.
J’aime beaucoup la façon dont elle raconte ses péripéties pas toujours drôles et pourtant avec humour. Après avoir lu ce bouquin, on voit les caissières … oups, pardon les hôtesses de caisse, différemment et surtout on fait la file autrement quand on arrive près du tapis ^^
A lire absolument et à méditer aussi pour les clients grincheux, culottés, sans gênes et autres perturbateurs de caissières ^^

 

____ — ____ — °o° — ____ — ____
¯¯¯ — ¯¯¯ — °o° — ¯¯¯ — ¯¯¯

Nous avons tous des rêves, certains se réalisent, mais, pour qu’ils se réalisent, il faut aussi les provoquer.

Extrait page 182

 

(¯`°v°`¯)
(_.^._)

Confidences d’un gynécologue ~ Gérard Salama & Nathalie Demarta

Résumé :

 » Je suis gynécologue.  » Cette phrase suscite toujours un mélange de curiosité et de fantasmes quand Gérard Salama la prononce. Mais exercer cette profession, ce n’est pas assister, troublé, à un défilé de femmes qui se dénudent.
L’auteur raconte son expérience de professionnel, témoin des joies et des douleurs des femmes de tout âge, médecin, mais aussi confident. Un livre tendre, drôle et sérieux à la fois, qui s’adresse à toutes les femmes, mais aussi aux hommes, qui sauront enfin ce qui se passe vraiment chez le gynéco…


Mon avis :

Un petit livre qui se lit très rapidement, à la fois tendre, émouvant, drôle et cocasse.
L’auteur nous donne un bref aperçu de ses patientes, de situations drôles, cocasses, sérieuses et émouvante. On ne peut s’empêcher de sourire, de se reconnaître et/ou de se demander si l’on ressemblera à l’une de ces femmes.
Il rend un bel hommage à toutes ses femmes qui sont ses patientes, tout en tenant compte du rôle (bénéfique et négatif) que peut jouer l’homme dans la vie de ces femmes.

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

46/38 : Guerre et poids ~ Véronique Genest

Résumé :

J’ai passé ma vie au régime. Ah, j’en ai perdu des kilos ! Que j’ai repris avec bonus. L’accordéon, ça s’appelle… Les flonflons de cet instrument-là, je ne veux plus les entendre. Ce n’est pas parce que j’ai arrêté de fumer que je dois me transformer en baleine. Ce n’est pas parce que j’avance en âge que je dois m’échouer mollement sur la rive de ma vie. J’ai décidé de réagir, de me prendre en main : je pars en cure. Une cure qui devrait me permettre, paraît-il, non seulement de maigrir mais surtout de rester mince. J’y crois pas vraiment, mais j’ai envie d’essayer. Vous voulez venir avec moi ?

 

Mon avis :

Elle a écrit ce roman à la façon d’un blog, parlant directement à ces lecteurs/internautes, elle raconte comment se déroule sa cure, ses surprises, y donne des idées recettes light. En bref, un livre très sympathique à lire, mais personnellement je ne me suis pas vraiment sentie concernée par le sujet, mais j’imagine que certaines personnes s’identifie totalement à son histoire.
Je vous laisse le découvrir ;o)

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)

Neuf mois de sursis ~ Brian Gallagher

Résumé :

Une comédie douce-amère au rythme endiablé qui narre les rocambolesques aventures d’un jeune homme paniqué à l’idée de devenir père.
Saxophoniste au talent aussi rare que méconnu, Joel O’Leary vit heureux avec son épouse Ellen, une ravissante pianiste. Depuis quelque temps, cette dernière a des désirs de maternité. Mais comment s’y prendre avec un époux qui est lui-même un grand enfant ? Rien de plus simple ! Il suffit de lui faire croire qu’on est déjà enceinte, de trouver un moment propice au tête-à-tête, et de ranimer la flamme du désir, qui avait une fâcheuse tendance à s’éteindre dernièrement.
Pas si facile… Car depuis l’annonce de la supposée maternité, Joel panique. Un enfant demande de l’attention, du temps, et surtout un enfant occasionne des frais. Et ce ne sont pas les misérables cachets que ramasse péniblement Joel qui vont faire vivre la famille. C’est sûr, il va falloir prendre des mesures radicales… »


Mon avis :

Un p’tit roman bien sympathique même si c’est une histoire un peu incroyable : il n’arrive que des catastrophes à ce pauvre saxophoniste. On a d’ailleurs un peu de mal à y croire mais c’est un chouette livre où il ne faut pas trop réfléchir, juste survoler les mots… Bref un livre parfait pour les vacances ^^

 

(¯`°v°´¯)
(_.^._)